Votez toutes les 2h!
. . . . .
CADEAUX ?
Nos Events
Feu d'Artice: Kensei offre à ses habitants la joie de voir un feu d'artifice au Sud de la Grande Plaine. Pour l'occasion, des nombreuses échoppes de tous genres ouvrent leurs stands aux visiteurs le soirs et leur proposent nourriture, goodies et objets traditionnels. Evénement pourtant festif, personne ne sait ce qui se passera avec les gangs qui se réveillent...
C'est à suivre ici.



 
Nous cherchons & avons besoin de KAZUKI !
N'hésitez pas à aller voir les prédéfinis ou à en inventer !
Nous recherchons toujours des Hide et des Kazuki pour équilibrer la force des clans !
Les Policiers et les Citadins attendent également la venue des leurs !
Après sondage, nous avons décidé d'une norme pour les titres de vos rps !
Pensez donc à les modifier selon ce modèle : Titre du RP [PV/Libre - Hentai/Soft - Statut]

Partagez | 
 

 [San] Promenons-nous, dans le parc.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
私 は Habe Nemirov



avatar

Masculin
→ Messages : 39


MessageSujet: [San] Promenons-nous, dans le parc.   Jeu 6 Juin - 23:25

"Tu regardes pas le match ?"

Habe leva les yeux vers Viktor, la bouche remplie de nouilles, lui répondant par un gémissement interrogatif. Le quarantenaire ne lui adressa qu'un sourire amical, se concentrant sur l'écran du salon. Ils étaient un peu moins d'une dizaine et on était en milieu de soirée. Un grand barbu tenant le bar, quelques uns bien bâtis dont Viktor qui regardait la rencontre de baseball, et Habe qui finissait son troisième bol de nouilles au comptoir.

Tous étaient russes, et pas un était né sur le sol japonais. Ils parlaient tous leur langue natale entre eux, buvant des coups, tapant des mains et des pieds lorsqu'une occasion était manquée, riant fort aux blagues qu'ils se disaient. On buvait surtout de la vodka ou de la Baltika. Avec un sentiment nationaliste très important, ils profitaient tous du battement qu'il y avait entre les clients de début et de fin de soirée. Dans de rares occasions, on clamait des chants patriotiques et le mot fraternité prenait tout son sens. ça n'était pas qu'une envie commune de générer du profit, c'est un lien profond qui se tissaient entre chaque membre qui se reconnaissaient et qui les poussait à se sacrifier sans hésitation. Dans ce genre d'ambiance, bien qu'elle soit assez bruyante, Habe se sentait chez lui. Le bordel devenait une table autour de laquelle on se réunissait, les canapés étaient les chaises sur lesquelles on s'asseyait, et le monde extérieur n'était plus qu'un pantin guignolesque qu'on agitait pour s'amuser.

C'était la fin de la manche, les hommes se levaient et allaient se servir des verres pendant la pause. Ils pronostiquaient le score finale, chacun ayant sa préférence pour une des deux équipes. Si ça changeait de leur tennis national, ils trouvaient aussi technique et intense. Ils passaient pas mal de temps à regarder les matchs, en attendant que des clients arrivent ou qu'une tâche réclamait leur attention. C'est une manière de passer du temps tous ensemble.

Habe avala le liquide de son quatrième bol de nouille, avec un soupir d'extase. On se moqua de son appétit démesuré qui ne cessait d'amuser et d'étonner tous ses homologues. Il en était presque fier, faisait de son appétit une chose pour laquelle on le reconnaissait. Un peu comme la mascotte d'une équipe de sport, on tapait derrière son épaule, ébouriffait ses cheveux ou lui tirait un peu les joues. Et la cinquième manche commença, toute l'attention qu'il avait, volatilisée. Il caressa doucement son ventre en se demandant sur qu'il pourrait faire après son repas.

La sonnette de la porte d'entrée sonna l'arrivé des clients. Quand il eut compris la raison qui amenait ces hommes dans l'établissement et la façon dont ça se passait, il éprouva du dégoût pour eux. Alors qu'au contraire, Viktor les accueillait avec le meilleur sourire du monde, les bras grands ouverts avec une proximité commerciale qui ne permettrait à personne de résister très longtemps. Il se leva du tabouret à côté du bar, rangea son bol ainsi que ses couverts derrière le comptoir et se dirigea vers la porte d'entrée.

Il s'écarta des entrants, s'excusant et souhaitant la bienvenue, passa le seuil en tenant la porte pour un frère qui voulait sa dose de nicotine et d'air frais du soir, et parti. Viktor apparut avec seulement la tête qui dépassait de l'entrée.


"Hey, tu vas où ?"
"Me promener."
"Fais attention où tu vas, Nemirov !"


Et il disparut aussi vite à l'intérieur, parlant chaleureusement aux nouveaux arrivés. Habe se mit en route et s'éloigna rapidement des trottoirs éclairés, vêtu d'une simple chemise et d'un jean noir. La nuit était fraîche et la lune était haute dans le ciel parsemé d'étoiles. Il n'avait pas si froid et se promener lui permettait de se changer les idées.

Il se dirigea vers l'ouest et vers la côte, afin d'éviter la circulation et les autres piétons. Sur son chemin, il croisa quelques artistes de rues, des revendeurs et quelques policiers. Il avait eu comme un mouvement de recul par crainte, mais n'ayant rien à lui reprocher, ils avaient continué leur chemin sans l'interpeller. De loin, il lui semblait entendre les embruns de la mer, alors il se mit à sourire. Son pas s’accéléra de lui-même, sans qu'il ne s'en rende compte.

Il avait marché une petite demi-heure et finit dans un circuit de promenade en périphérie des grands axes de la ville. Il enleva ses chaussures et ses chaussettes, les prit à la main et marcha à même le sol. La sensation du béton sous ses pieds était pas désagréable, nouant un meilleur contact lors de la marche. Il se balada tranquillement, provoquant la curiosité ou l'interrogation de certains passants.

Il prit sur la droite pour s'éloigner de l'avenue piétonne. Il entra dans un parc d'enfants et s'installa sur un banc. Il fixait le sol avec ses avants-bras sur ses coudes ; ici, il y avait l'avantage de n'y avoir aucun regard, c'était vide. Il respira profondément afin de faire le vide, en fermant les yeux.

Il fut interrompu très rapidement, par le bruit de chaussures marchant sur le gravier près des jeux pour enfants.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[San] Promenons-nous, dans le parc.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kensei no Ichi :: Kensei : Centre-Ville { RPG :: ▬ Quartier Ouest :: → Promenades-

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit