Votez toutes les 2h!
. . . . .
CADEAUX ?
Nos Events
Feu d'Artice: Kensei offre à ses habitants la joie de voir un feu d'artifice au Sud de la Grande Plaine. Pour l'occasion, des nombreuses échoppes de tous genres ouvrent leurs stands aux visiteurs le soirs et leur proposent nourriture, goodies et objets traditionnels. Evénement pourtant festif, personne ne sait ce qui se passera avec les gangs qui se réveillent...
C'est à suivre ici.



 
Nous cherchons & avons besoin de KAZUKI !
N'hésitez pas à aller voir les prédéfinis ou à en inventer !
Nous recherchons toujours des Hide et des Kazuki pour équilibrer la force des clans !
Les Policiers et les Citadins attendent également la venue des leurs !
Après sondage, nous avons décidé d'une norme pour les titres de vos rps !
Pensez donc à les modifier selon ce modèle : Titre du RP [PV/Libre - Hentai/Soft - Statut]

Partagez | 
 

 « Alone in the desert » [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



avatar

Féminin
→ Messages : 203


MessageSujet: « Alone in the desert » [Terminé]   Mar 16 Avr - 8:34


« Alone in the desert »


On a tous une raison d'errer dans les rues, de chercher sa propre destinée à travers une montagne d'illusions. Pourtant, chacun des pas qu'elle fait mène à un endroit en particulier. Elle savait toujours où elle allait, sans vraiment se poser de question sur sa destinée, sans vraiment savoir qui fréquenter ni où loger. Ses pas se faisaient lourds dans l'allée du Supermarché, alors qu'elle se demandait encore ce qu'elle pourrait bien mettre dans son assiette le soir même. Ses économies étaient encore minces, même si elles lui suffisaient pour vivre correctement ces derniers temps. Sa relation avec son boss jouait surement en sa faveur, elle le savait peut-être au fond d'elle mais le niait totalement, préférant croire qu'elle était douée pour quelque chose dans sa vie. La danse était le moyen pour elle d'évacuer, de penser à autre chose que sa propre existence. Elle aimait sa vie, elle aimait vivre mieux que personne mais la société n'était pas ce qu'elle préférait. Les dirigeants actuels, la politique, toutes ces choses lui montrait qu'elle n'était pas faite pour être régie par des règles ou encore pour les suivre, préférant une vie risquer plutôt qu'une confortable situation garnie de désinvoltes chaque jour. Parcourant les rayons du bout des doigts, la demoiselle s'accorda un plaisir et rajouta à son petit sac à main un pot de Nutella. N'étant pas une fille à faire attention à ce qu'elle mangeait et surtout, n'ayant aucun besoin d'y faire attention, elle s'autorisait quelques dépassements de temps en temps. Souriant toujours, ne décidant qu'à la dernière minute, comme à son habitude à ce qu'elle pourrait manger, elle s'arrêta soudainement devant une silhouette.

La demoiselle releva les yeux et s'excusa brièvement sans faire attention à la personne, ni même qui elle était. Ne relevant pas les yeux pour autant, elle passa à coté de ladite personne sans la reconnaître où la connaître. Sheryl n'était pas du genre à trainer des années dans les magasins, préférant son doux foyer à la lumière stridente des projecteurs pâles du hall. Après quelques minutes, Sheryl recroisa la même personne, une fois, deux fois, puis trois. La quatrième fois, elle leva les yeux vers l'individu et croisa son regard azur dans le sien.

« Bonjour. »

Elle avait décidée de prendre la parole, au point de recroiser quelqu'un encore et encore, autant engager la conversation. Son sourire était à présent sur ses lèvres, ce même sourire malicieux, assorti à son regard.


Dernière édition par Sheryl McDones le Ven 24 Mai - 20:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
私 は Aellia Kaede



avatar

Féminin
→ Messages : 248


MessageSujet: Re: « Alone in the desert » [Terminé]   Sam 20 Avr - 4:30

[HRP: Si tu veux bien de moi :3 ]


Aellia s’était trainée de force en ville ce jour-là. Elle n’avait aucune envie de sortir, pas même une promesse qui l’attendait dehors. C’était l’état de son appartement et le vide sidéral de son frigo qui l’avait passablement alarmée ou, au moins, qui avait réveillé un peu de force pour bouger. Elle vivait depuis un moment dans un appartement quasiment aussi vide que sa vie sentimentale (pour faire une comparaison amusante), mais lorsqu’elle n’avait pas mangé depuis presque deux jours et que rien –pas même un bout de pain- n’était présent pour calmer la douleur de son estomac, la blonde avait réagi.

Lily n’aimait pas manger, encore moins faire les courses –et dépenser son argent ainsi- et moins encore l’idée d’être soumise à la volonté de son corps. Elle se pensait libre en tout, même devant les besoins vitaux de son organisme. C’était incroyablement puéril et stupide. Idiot et gamin, certes, mais elle s’en fichait bien ! Aellia croyait en sa liberté ou en ce qu’elle en préservait et c’était bien le plus important à ses yeux. Après tout, on ne voyait que ce que l’on souhaitait voir.

Ainsi donc, sans plus réfléchir à tout cela, la blonde enfila un vieux short en jean totalement en fin de vie (des bouts s’effilochaient, des trous étaient apparus avec le temps et la couleur était incroyablement délavée) et un tee-shirt tellement large pour sa maigreur qu’il s’échappait de ses épaules ; une paire de chaussures noires à lacet fluo complétait le tout… c’était plutôt étrange comme assortiment. C’était là, la marque de la franco-japonaise. Bizarre à l’extrême et pourtant qui ne semblait pas ne pas lui aller…

Rejoindre le magasin le plus proche fut aisée pour la jeune femme. Elle se déplaçait comme un chat dans la ville, passant par les petites ruelles et les vieilles rues sales…. Elle n’aimait toujours pas la foule et cela l’angoissait au plus haut point. Fermant les yeux en secouant la tête, la jeune femme pénétra dans le supermarché incroyablement frais et attrapa un panier. Se perdant dans les rayons, elle commença ses emplettes avec la ferme intention de ne pas dépenser plus d’argents qu’il n’en fallait… quitte à en mettre sous le manteau…

L’alimentation de la blonde se composait essentiellement de plat type européen (elle n’avait jamais su cuisiner la nourriture asiatique et préférait s’en faire offrir si elle en voulait !), c’est pourquoi rapidement du jambon, du pain de mie, des cornichons se retrouvèrent dans son panier. Elle grappilla au passage quelques broutilles dans les poches de son short. Et, alors qu’elle allait y ajouter un paquet de petit briquet, une voix s’éleva dans son dos. Quelle surprise ! Aellia resta une seconde à contempler le dos des briquets, pour se donner bonne contenance puis se retourna pour savoir si la salutation s’adressait à elle ou à un quelconque idiot dans le coin.

C’était une étrange fille aux cheveux roses. Ses yeux attrapèrent ceux de la blonde qui se sentit un instant mal à l’aise. Ce regard azur ? Il semblait que cela faisait plusieurs fois qu’elle le croisait depuis qu’elle avait commencé ses ‘courses’… La surveillait-on ? Etait-ce le supermarché, les Hide ou les Kura ? Les Kazuki pensaient-ils également qu’elle était une potentielle menace ?! Inspirant très lentement, la blonde dévisagea l’autre femme sans pouvoir nier sa beauté, et lui adressa un sourire faux. Tout ce qu’il y avait de plus faux.

« Ohayô… Tu es ? »
Pas plus de formalité. Pas de mensonge non plus. Aellia voulait savoir qui lui faisait face et ce qu’on lui voulait ! Pourtant, une pointe intriguée titillait son esprit… La jeune femme ne lui semblait pas étrangère. Et quelque chose semblait émaner d’elle.


_________________


Kit de Rits-u de SOSRPG.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar

Féminin
→ Messages : 203


MessageSujet: Re: « Alone in the desert » [Terminé]   Dim 21 Avr - 5:48


« Alone in the desert »


[HRP: Tu es la bienvenue ! :3 ]


Il s'avérait que ladite personne était une jeune femme, visiblement pas plus âgée qu'elle et avec une étrange beau blanche et une chevelure presque blanche. Sheryl n'avait encore jamais vu cette fille, pourtant, elle semblait aussi étrange que toutes les personnes vivant dans le coin. Alors que son regard de braise continuait de scruter la demoiselle, celle-ci prit la parole avec un étrange sourire, qui fit retenir une grimace chez Sheryl.

« Ohayô… Tu es ? »

La demoiselle détourna alors son regard, ne cherchant pas à répondre à sa question. Inutile de faire des présentations, à quoi bon. Jamais elle n'aurait d'amis ou encore des gens avec qui parler. Pourtant, quelque chose lui disait que la demoiselle n'était pas quelqu'un d'étranger, bien au contraire. Elle prit donc le choix de rester encore quelques minutes, histoire de.

« Sheryl. »

Elle regarda néanmoins la demoiselle de haut en bas, savoir si elle était digne de confiance ou du moins quelque chose qui s'en rapprochait. Comme si c'était naturel, la demoiselle écarta son tee shirt, prétextant un coup de chaud imaginaire. Cela avait une tout autre raison. Innocement, bien évidemment. Les présentations étaient donc faite. Son sac commençant à glisser, elle remit sur son épaule et tourna les talons. Faisant mine de se désintéressé totalement de la demoiselle et de s’intéresser au objets ménagers environnants. Inutile. Pouvant montrer le tatouage de sa clavicule droite à son interlocutrice, ainsi, tout s'expliquait. Les présentations étaient vraiment faîtes maintenant. Elle soupira alors et se retourna de nouveau, regardant la fille avec dédain.

- « Tu es? »
Après tout, les présentations n'avait été faite que dans un seule sens. Etant seules dans l'allée et ayant une furieuse envie de faire quelque chose, Sheryl ne tenait pas en place, elle prit une boite de Chewgum qu'elle ouvrit sans délicatesse et sans aucune classe. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas eu de confrontations avec qui que ce soit, de toute façon, alors autant s'y mettre dès maintenant. Les bonnes vieilles habitudes n'étaient jamais loin, même si les commerçants aux alentours gardaient un oeil inquiet sur les jeunes femmes dans l'allée. Portant l'un des Chewgum à sa bouche, elle n'avait aucune peur qu'on lui prenne la main dans le sac. Cela avait beau être un commerce, les gens ici étaient assez étranges et étrangement colériques. De plus, les gérants étaient trop peu nombreux pour errer dans les allées en cherchant des potentiels voleurs. Ou alors, ils avaient tellement l'habitude d'être volés que ce n'était plus un problème pour eux. Sheryl reposa la boite, l'air de rien, sur son étagère. Son regard, inquiétant et a bout de patience, se posa alors de nouveau sur l'albinos, se demandant si celle-ci répondrait à ses demandes.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
私 は Aellia Kaede



avatar

Féminin
→ Messages : 248


MessageSujet: Re: « Alone in the desert » [Terminé]   Lun 22 Avr - 23:25

Sheryl. Ce nom résonnait aux oreilles de la blonde furieusement. Sheryl… Ce n’était pas un prénom venant du Japon mais bien des Etats Unis ou quelque chose dans le genre. Ce qui expliquait par la même occasion les étranges cheveux teintés de la jeune femme. Il était bien plus mal vu au Japon (pourtant pays du cosplay et de la démesure stylistique) de se teindre ainsi les cheveux dans sa vie quotidienne. Seules les filles qui étaient trop à fond dans le cosplay que c’en était devenu un genre vestimentaire le faisaient… C’était parfois incroyable à croiser dans la rue. Aellia avait même finit par croiser des Horror Lolita tâchée de faux-sang et blessures sur le corps. C’était à la limite de la mettre mal à l’aise.

Quoi qu’il en soit, la blonde détailla son égal tranquilement –ou du moins la surface de son être semblait-elle tranquille. La-dîte Sheryl tira sur son tee-shirt dans un mouvement involontaire de chaleur puis lui tourna le dos comme pour contempler le reste du magasin. Ce geste anodin permis pourtant de tout dire à Aellia. Tout ce dont elle avait besoin.. Un tatouage était ancré sur la clavicule de la demoiselle. Et pas n’importe lequel ! Il s’agissait du fameux biohazard, qu’Aellia portait également mais sur l’omoplate gauche et qui était déchiré d’une cicatrice encore douloureuse… Cicatrice peut habituelle puisque Yumi Nara avait gravé son prénom là où la blonde affirmait son appartenance aux Kuragari. Ironie du sort, Aellia se retrouvait aujourd’hui de nouveau parmi les chiens fous.

« Moi ? Si ma tête ne te dit surement rien, mon nom te seras surement encore moins familier… J’m’appelle Aellia. La traitresse. »
La traitresse de qui, de où ? Ca, a blonde préféra ne rien en dire. Elle n’avait pas a expliquer son histoire. Les gens la connaissait souvent rien qu’avec ce mot… « Traitre ». Elle avait trahi son clan pour rejoindre les Hide. Elle avait cherché leur fin à tous, et avait voulu voir leur souffrance. Puis quand la donne avait changé, que les Kuragari lui étaient tombés dessus dans l’optique de se venger, elle avait retournée sa veste, une fois de plus. Traitrise des Hide, retour chez les Ténèbres. Alors oui, les gens du gang ne connaissaient pas forcément son nom, mais l’adjectif qui la qualifiait le mieux. Et Aellia le portait sans honte. Elle avait bien ri de sa traitrise…

Sheryl, la fameuse Sheryl, attrapa un paquet de chewing-gum et en avala un. Sa grâce descendit d’un échelon aussi vite et arracha un nouveau sourire ironique à Lily. Les Kuragari n’étaient pas formés de petites filles mignonnes et fragiles, mais bien de femme capable de se battre et même de battre les hommes du clan… Et Sheryl faisait surement partie de ce dernier groupe, bien que son apparence et ses manières vendaient le contraire. C’était cela qui amusait si fortement la blonde. Que son homologue féminin joue autant sur les apparences alors que son fond ne valait peut être pas mieux que le sien. Aellia détestait les apparences !

« Mais j’oublies ma politesse ! » Murmura la blonde sur un ton faussement désolé « Qui es-tu Sheryl ? Je n’ai jamais entendu ton nom prononcé dans le clan… Tu fais partie de la chaire fraichement débarquée de l’étranger et prête à s’enrôler la tête la première parmi les Kuragari ?! »
Ironie. Cette fois, c’était facilement palpable. A travers ces paroles, c’était toute l’intégrité de la jeune femme qu’Aellia mettait en doute. Les Kuragari recherchaient la reconnaissance de leur puissance sur la ville, mais également leur puissance parmi les leurs. Avec ces mots, Aellia piquait Sheryl là où tous les Kuragari étaient chatouilleux : elle insinuait qu’elle n’était personne et qu’elle était juste bonne à servir les plus forts.

La Chose dans la tête de la blonde ricana doucement. Il était toujours bon de voir Aellia piquer ainsi ses paires et même ceux qui étaient plus forts qu’elle. C’était même là toute sa force. Autant la blonde était une tueuse, sans peur du combat ou des blessures ; autant elle privilégiait les mots et les piques pour blesser et rendre fous les gens qu’elle côtoyait. Une salope, c’était le mot pour la qualifier, en soit. Ce genre de personne qui n’avait personne d’autre à servir qu’elle-même, et qui n’agissait que de manière égoïste… C’était là le danger et là la force que l’on pouvait tirer d’elle, les Hide l’avait bien compris lorsqu’ils l’avaient récupérée comme servante de leur chef. C’était là où ils avaient pêché puisqu’à la première occasion venue, elle leur avait tourné le dos. A ces pensées, un sourire un poil dément étira ses lèvres pâles et ses yeux s’illuminèrent. Elle avait tout de la folie, tout en restant physiquement humaine, ce qui rendait le tableau inquiétant et dérangeant.

« Et bien, tu ne réponds plus ? » Insista-t-elle d’une voix incroyablement douce, qui détonnait parfaitement avec les piques qu’elle lui avait envoyée plus tôt.

_________________


Kit de Rits-u de SOSRPG.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar

Féminin
→ Messages : 203


MessageSujet: Re: « Alone in the desert » [Terminé]   Mar 23 Avr - 9:02


« Alone in the desert »


L'attitude de l'individue en face d'elle lui était tellement inconnue, comme réaction, que Sheryl ne savait pas vraiment comment réagir. Elle n'aimait pas faire face au imprévu, encore moins quand celui-ci restait changeant et imprévisible. C'était la dernière chose dont elle avait envie de faire avec dans sa journée qui pourtant semblait bien commencer. Attendant une réponse qui se fit longue à venir de la femme en face d'elle, elle se mit à la dévisager de haut en bas. Elle semblait mince, trop peut-être pour son âge, même si Sheryl ne le connaissait seulement que de vue,mais cela semblait encore trop mince. Ne sachant pas si c'était par choix -bien qu'elle doute de cette possibilité- elle préféra ne pas le faire remarquer pour ne pas froisser la jeune femme qui semblait déjà irritable. De ce fait, la demoiselle lui répondit sur un ton plutôt froid, voir même instable. Sheryl ne la connaissait que trop peu pour dire si c'était son caractère ou bien une manière d'agir uniquement par défensive.

« Moi ? Si ma tête ne te dit surement rien, mon nom te seras surement encore moins familier… J’m’appelle Aellia. La traitresse. »

Elle n'avait pas tord, sa tête ne disait absolument rien à la rose, cependant, le mot traitresse un peu plus. Elle avait surement entendue parler de cette jeune femme aux travers des bouches plus serpentines les unes que les autres. Haussant les sourcils, elle lui répondit sur un ton totalement neutre et détaché.

« Tu dois bien mal te juger pour toi même te traiter. »

C'était une chose des rares que Sheryl faisait : elle jugeait par elle-même. Sauf en ce qui concerne les Hide et les Kazu, là, elle ne laissait aucune chance. De toute façon, il ne la méritait pas cette chance. Elle était la pour ce battre et pas seulement, aussi abusée des autres et leur voler leur bien le plus cher. C'était la son unique but dans la vie, voir les autres souffrir autant qu'elle avait souffert elle-même de sa propre existence.

« Mais j’oublies ma politesse ! Qui es-tu Sheryl ? Je n’ai jamais entendu ton nom prononcé dans le clan… Tu fais partie de la chaire fraichement débarquée de l’étranger et prête à s’enrôler la tête la première parmi les Kuragari ?! »

Visiblement, cela ne l'avait pas calmé et son ton faux montrait bien l'animosité qu'elle avait envers, non seulement Sheryl, aussi parmi les siens. Elle haussa les sourcils et regarda la demoiselle qui venait de parler avec dédain, surtout en ne s’énervant pas. Cela serait trop facile et voir à présent ce qu'elle considérait comme son adversaire jubiler, n'était absolument pas au programme. Perdue dans ses pensées, visiblement, Aellia était impatiente demanda pourquoi elle ne répondait pas. Soupirant, elle finit par hausser les épaules et répondre sur le même ton que précédemment.

«Je ne te connais pas, mais pour agresser ainsi les gens, ceux de ton propre clan, c'est que tu ne dois pas beaucoup les apprécier. Alors je te retourne ta question, qui sembles visiblement beaucoup plus appropriée pour toi. »

Elle regarda alors la demoiselle avec un sourire. Continuant sur le même ton, elle reprit.

«Je ne suis nullement là pour te faire face, alors je préfère m'abstenir de ce genre de conversation. »

Puis fit une demi révérence et tourna les talons, se dirigeant vers les affaires de toilettes. Il lui manquait encore pleins de choses pour elle, mais elle ne voulait pas dépenser trop. C'était inutile et son loyer lui coutait déjà suffisamment cher. Étrangement, elle sentait qu'elle n'était plus seule dans le rayon. Était-ce la demoiselle en quête de vengeance pour son ego, ou bien des ennuis bien plus important? Soupirant lacement cette fois, Sheryl se retourna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
私 は Aellia Kaede



avatar

Féminin
→ Messages : 248


MessageSujet: Re: « Alone in the desert » [Terminé]   Jeu 25 Avr - 7:12

Les premiers mots que prononça Sheryl aux piques d’Aellia ne réussirent qu’à tirer un sourire doucereux à celle-ci. Bien, la jeune femme avait compris toute seule ce qu’Aellia crachait aux yeux de quiconque la regardait. Elle détestait les Kuragari… Ou plutôt, elle détestait tout individu qui n’était pas elle. C’était là tout le mode de fonctionnement de la blonde : ne penser que pour elle, ne vivre que pour elle et surtout ne se soucier que de sa survie et non de celle des autres. Si elle cessait de penser à elle-même et s’intéressait à la survie d’un autre, qui serait là pour penser à elle ? Personne, bien sûr. Donc par une logique imparable, elle ne pensait qu’à son petit être et le vivait très bien.

Alors qu’elle s’apprêtait à répondre à la Kuragari, Aellia fut prise de vitesse et se retrouva plantée dans le rayon. Sheryl avait coupée court à la conversation et s’était enfuie. Il n’y avait pas d’autres termes dans l’esprit de la blonde pour expliquer ce geste. *Comme une lâche, une pleutre de fille pleurnicharde qu’elle était, elle s’était fait la malle* Murmura la voix dans sa tête. Et cela, Aellia le tolérait rarement bien… Qu’on la rabaisse ou qu’on l’humilie, elle s’en fichait bien, mais qu’on la plante sans essayer de lui répondre, sans lui donner le droit d’extérioriser sa frustration, l’énervait au plus haut point. Cette fille était une pimbêche !

Inspirant à fond pour enfoncer au fond de sa tête, la voix qui lui susurrait de tomber sur Sheryl avec son couteau à cran d’arrêt, Aellia passa une main sur son visage. Ses doigts tremblaient légèrement alors qu’elle essayait de se calmer… Depuis son arrivée à Kensei, il lui arrivait de plus en plus souvent d’entrer dans des accès de rage, ou quelque chose de ce genre, qu’elle ne contrôlait et ou, pis encore, elle ne contrôlait plus rien. C’est dire si ce genre de situation pouvait perturber et paniquer une personne comme la franco-japonaise. Elle qui était si maîtresse de sa vie –enfin le croyait-elle !-, si perfectionniste ; se retrouvait sans ne rien comprendre dans un lapse de temps où elle ne voyait plus rien. Dans ces cas extrême, elle avait parfois l’impression d’être relégué au fond d’elle-même, alors qu’une créature monstrueuse prenait possession de son corps. Un monstre qu’elle avait crée elle-même et qu’elle nourrissait de son attitude si négative face aux autres…

Quoi qu’il en soit, la jeune femme finit par soupirer brusquement. Serrant un peu plus fort le panier qu’elle tenait dans sa main, elle conclut avec elle-même l’accord de finir les courses qu’elle se devait de faire, mais cela de manière la plus rapide possible. La blonde se mit alors à passer comme une furie dans les rayons, attrapant des sacs poubelles de ci, des mouchoirs de-là, et atterrit finalement dans le rayon hygiène-toilette, avec pour but d’acheter un de quoi se doucher… Grand mal lui prit d’avoir cette initiative, puisqu’elle se retrouva subitement face à face avec la jeune femme qu’elle avait quitté quelques minutes plus tôt… Bon, même si cela pouvait se comprendre lorsque l’on prenait en compte la taille du magasin, cela surpris et énerve outre mesure Lily.

« Encore toi ?! Bon sang, quelle journée de merde. »
Alors qu’elle se préparait à passer à côté de la jeune femme sans plus d’intérêt qu’elle le devait (il fallait bien éviter de céder à la colère qui montait), Aellia s’immobilisa. Ses yeux déjà couleur acier de base, semblèrent foncer plus encore alors que son corps se mettait à trembler, tout doucement. Il fallait se concentrer sur la jeune fille pour se rendre compte de ce tremblement nerveux, pourtant à qui savait être scrutateur, cela ne passait pas inaperçu.
La jeune femme inspira alors très calmement et tourna lentement la tête vers son homologue féminin. Ses yeux, devenus deux obsidiennes brillantes, se plongèrent dans ceux de Sheryl. C’était là tout le genre d’un regard qui vous met mal à l’aise et dont Aellia n’avait jamais compris l’effet sur les gens. Dans ces cas, elle ne cherchait pas forcément à créer un malaise chez eux, mais juste à les sonder et faire peser un certain défi entre ses yeux et ceux de son partenaire.

« Juste pour information. Je ne déteste pas les Kuragari… je hais les autres en général. Plus encore lorsque ce sont des idiots doublés d’un égo surdimensionné… Mais je me demande si tu fais partie de cette catégorie ? Ou ton cas est-il encore pire ? »
Plus une pique, même pas une menace, c’était une question d’une froideur incroyable, quoique réellement emplie de curiosité. Parmi ce que la blonde détestait le plus naturellement, il y avait le fait de ne pas savoir qui elle avait devant elle… Ne pas connaitre l’adversaire était un danger, et Aellia se devait de survivre. Elle espérait donc une réponse de Sheryl… Et une vraie réponse. Après, peut-être pourrait-elle revoir son jugement ou adapter son comportement à ce qu’elle avait face à elle… ? Malgré tout son ressentit pour ceux qui appartenaient aux Ténèbres et qui, dans un sens, avait détruit sa santé mental (ou y avait participé, du moins), Aellia était intriguée par la jeune femme.


[HRP : Désolée du temps de réponse, mais j'étais en plein déménagement donc ce n'était pas facile à gérer. Ensuite, je ne sais pas si ma reponse t'ira. J'ai été un peu prise au dépourvu face à la réaction de ton personnage (son départ) du coup j'ai adapté la réaction à Aellia pour permettre tout de même de continuer le rp. Si il y a quelque chose à modifier ou qui ne te va pas, n'hésite pas à me MP (':]

_________________


Kit de Rits-u de SOSRPG.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar

Féminin
→ Messages : 203


MessageSujet: Re: « Alone in the desert » [Terminé]   Sam 27 Avr - 0:50


« Alone in the desert »


C'était belle et bien des ennuis. Non, un ennui particulier qui lui collait au train depuis quelques minutes. Qu'est-ce que cette blonde excentrique voulait-elle donc à Sheryl? C'était une obsession pour elle visiblement, de devoir parler pour évacuer ses tremblements qui se faisait imminent. Étrangement, la demoiselle au cheveux roses avait donc remarquer qu'elle aussi tremblait, seulement en état de manque, ce qui arrivait plus souvent qu'on ne pouvait le penser. Elle ressentit de l’empathie pour la demoiselle, se demandant si c'était également du à cela ou bien une tout autre raison. Lorsqu'elle croisa son regard de fer, la réponse fut instantanée. C'était juste une envie meurtrière pour Sheryl. Sheryl détourna les yeux, étrangement mal à l'aise. Ne voulant pas chercher plus loin de la colère de la demoiselle en face d'elle, elle décida de ne pas relever le fait qu'elle ne contrôlait même pas ses gestes, allant et venant, comme indécise pour finir par sortir une phrase, qui n'avait plus rien à faire dans la conversation.

A part lancer des piques et agresser les gens, celle-ci ne savait décidément rien faire. Bien que visiblement, c'était un petit peu confier sur la situation, elle attendait une réponse de la part de Sheryl. La seule chose que la demoiselle fit dans les secondes qui suivent, étaient de répondre à ses agressions du tac au tac.

- Déjà, si tu me parlais sur un meilleur ton, je pourrais éventuellement t'adresser un regard. Je ne suis ni ta pote, ni ta chienne. Garde bien ça à l'esprit.

Le regard de la demoiselle, d'un naturel si volage était froid et distant. Elle en avait tout bonnement assez du comportement égoïste de sa visiteuse. Cela était insupportable pour elle d'avoir une personne aussi irritable - et irritée - en face d'elle. Soupirant longuement, elle finit par lâcher son regard pour se concentrer sur les shampooing et enfin répondre d'une voix plus calme et posée.

- On ne m'as jamais reproché d'avoir un tel égo, non.

Totalement détachée de la situation, elle prit un Shampooing pour cheveux colorés et le posa dans son sac à main avant de regarder de nouveau la demoiselle et d'attendre que celle-ci se décale pour pouvoir passer. Les allées n'étaient pas très grandes et il suffisait amplement que quelqu'un se pose devant pour boucher la vue des autres allées. Impatiente, Sheryl finit par de nouveau poser son regard azur sur la folle.

- Tu as d'autres questions aussi sarcastique que celles-ci ? Car si c'est le cas, je ne répondrais pas à tes provocations, tu perds ton temps.

La demoiselle avait effectivement prit assez de drogue dans la matinée pour planer et ne pas s’énerver au moindre mouvement, étrangement calme et posée, elle attendait seulement de pouvoir continuer ses courses en paix.

[HRP: Désolé de la réponse plutôt courte! >.< En espérant qu'elle te convienne tout de même.]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
私 は Aellia Kaede



avatar

Féminin
→ Messages : 248


MessageSujet: Re: « Alone in the desert » [Terminé]   Mar 21 Mai - 22:35

Aellia sentait le bouillonnement prendre de l’ampleur encore et toujours. Elle ne comprenait pas que l’on puisse rester là à la regarder et à répondre sur ce ton égal, comme si ses mots n’avaient pas d’effet sur son interlocutrice… Ouais, ce n’était pas normal. La jeune femme avait toujours fait partie de ces petits emmerdeurs qui savaient taper là où ca faisait mal au bon moment. Les mots, plus que les poings, avaient été ses armes dans le passée et Aellia en avait fait sa force. D’ailleurs, lorsqu’elle se regardait dans une glace, il ne lui était pas rare de se comparer elle-même à une garce ou ce genre de mot peu positif. Et vous pensez que cela la désolait ? Et bien non, elle en riait plutôt. Parce qu’une fois qu’elle avait compris qu’elle ne pourrait plus quitter ce rôle, elle avait choisi de se l’approprier jusqu’au bout !

Comme si cette conversation ne la touchait pas plus qu’une plume qui lui tomberait dessus, Sheryl répondit calmement à sa pique et attrapa un shampooing. Son regard revint alors à Aellia mais elle ne dit rien, comme si elle attendait un geste de la blonde. Cette dernière, justement, était en train de s’astreindre à ne rien dire et surtout ne rien faire. Le peu de self control que possédait Aellia était entièrement destiné à ne pas bouger face à ce regard si calme que la jeune femme interprétait comme un regard hautain ou pédant.

Pourtant, tout manqua de céder aux derniers mots de la jeune femme qu’Aellia provoquait. Le détachement dans ses mots, le recul sur la haine d’Aellia, l’annonce de ce qui allait se passer si la blonde continuait… tout ça asséna une violente gifle à la franco-japonaise qui pourtant ne tressaillit presque pas. Seul son visage se figea entièrement alors que ses lèvres s’étiraient en un sourire à la fois gêné et colérique. Ses yeux se durcirent encore un peu mais elle ne cilla pas et continua à fixer Sheryl. Ce duel dura un moment encore. Surement à peine quelques secondes, mais la blonde ne le ressentit pas vraiment comme ça. Dans sa tête, la voix qui la bouffait depuis son arrivée à Kensei s’était mise à hurler et à siffler et devant tant de cacophonie elle n’arrivait plus à refaire surface. C’était comme s’enfoncer sous la surface d’un lac sombre et tenter, en vain, de remonter à la surface pour voir le soleil. C’était à la fois horriblement effrayant et surtout affreusement douloureux. Ses poumons brulaient car, instinctivement, elle retenait son souffle depuis les derniers mots prononcés et sa tête ressemblait à une cloche qui résonnait à l’infini. C’est dire si faire un résonnement logique était difficile…

Pourtant, puisqu’elle commençait à avoir l’habitude, la jeune femme finit par refaire surface et cligna plusieurs fois des yeux comme si elle s’éveillait d’un mauvais rêve. Toute la colère ou l’animosité qu’elle pouvait avoir pour Sheryl avait disparu, elle semblait à la limite d’être désemparée et perdu. Si elle n’était plus consciente du temps qui s’état écoulée, de sa fatigue ou des tremblements de son corps, la jeune femme l’était au moins de sa vulnérabilité en cet instant. S’inclinant très légèrement, elle murmura quelques mots dans un souffle :

« Oublies tout ça. Excuse-moi… »

Puis sans attendre son reste, elle fit brusquement demi-tour en abandonnant son panier par terre et fonça jusqu’à l’entrée. Bousculant plusieurs personnes qui entraient et sortaient, elle passa les portiques de sécurité et se dissimula dans un groupe lorsque l’alarme se mit à sonner. En moins de temps qu’il ne faut pour un oiseau effrayer de s’envoler, la blonde avait disparu de magasin.


_________________


Kit de Rits-u de SOSRPG.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
私 は Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: « Alone in the desert » [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Alone in the desert » [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kensei no Ichi :: Kensei : Centre-Ville { RPG :: ▬ Quartier Est :: → Supermarché-

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit