Votez toutes les 2h!
. . . . .
CADEAUX ?
Nos Events
Feu d'Artice: Kensei offre à ses habitants la joie de voir un feu d'artifice au Sud de la Grande Plaine. Pour l'occasion, des nombreuses échoppes de tous genres ouvrent leurs stands aux visiteurs le soirs et leur proposent nourriture, goodies et objets traditionnels. Evénement pourtant festif, personne ne sait ce qui se passera avec les gangs qui se réveillent...
C'est à suivre ici.



 
Nous cherchons & avons besoin de KAZUKI !
N'hésitez pas à aller voir les prédéfinis ou à en inventer !
Nous recherchons toujours des Hide et des Kazuki pour équilibrer la force des clans !
Les Policiers et les Citadins attendent également la venue des leurs !
Après sondage, nous avons décidé d'une norme pour les titres de vos rps !
Pensez donc à les modifier selon ce modèle : Titre du RP [PV/Libre - Hentai/Soft - Statut]

Partagez | 
 

 Tai Mikono is here ( END )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
私 は Tai Mikono



avatar

Masculin
→ Messages : 63


MessageSujet: Tai Mikono is here ( END )   Sam 13 Avr - 8:03



• Tai Mikono

• 12 Juillet
• 25 ans
• Kuragari
• Videur / Etudiant en psycho




II/ Tous différents

Descriptions;


Alors, le plus classique. Je fait un bon mètre quatre-vingt et cette belle taille pour un poids de soixante-dix kilos. Et oué, suis grand et en plus mon IMC est bonne... Bref, outre le côté classique et général, je vais décrire le reste pour que tu te fasses une idée de ma personne.

Du haut de mon mètre quatre-vingt, la première chose que l'on remarque, c'est ma chevelure. Notamment sa couleur. Et oui, je suis un roux et alors ça te pose un problème ? Sincèrement, qu'est-ce qu'ils ont tous avec leurs délires de ginger have a soul. Non mais ça craint quoi. Passons... Oui, donc ma chevelure est rousse, enfin... Rouge pour être précis, ce qui s'accorde au groupe des roux. Même si naturellement, ils sont bruns. Peignés de la même manière chaque jours. Légèrement en pétard, chacune de mes mèches finissant en pointes. Sauf deux qui contournent mon visage. Une coiffure qui me va bien, justement parce que je le vaut bien...

Passons à la suite et le plus intéressant à mes yeux. Le visage. Celui-ci est agréable au regard d'après les autres, pour ma part, je le trouve normal. Un front plat, pas de quoi inquiéter les génies et non, j'ai pas le cerveau d'Einstein, du moins pas la taille. Plus bas, on tombe sur mes sourcils, fins, claires puis en dessous les yeux. Là, on attaque le lourd. Puisque ceux-ci dorés foncé, couleur ambre pour être précis. Parfois on peut les confondre et croire qu'ils sont oranges ou rouge clair, mais seul la lumière du soir fait cet effet. Ils sont ambre et étrangement, on raconte que mes pupilles sont presque comme celles d'un chat. Au passage il est impératif de préciser que la couleur de mes yeux est dû à des lentilles de contact, la couleur naturelle de mes pupilles étant marron chocolat.
Mais ceci n'est que détail. La suite... Mon nez est peu marqué, pas de nez comme une pastèque ( comme le Tsuchikage dans Naruto par exemple ). Un nez fin et discret, pas comme ma personne. Mais viens par la suite la bouche. Normale, deux lèvres fines, rosées, viennent orner ma bouche, lui donnant un aspect presque... Désirable ? À vous de juger. Quoi qu'il en soit, j'aime enflammer les gens et les passions. Et enfin au final, mon menton, légèrement arrondi, entre rond et marqué en v.

Maintenant que le visage est fait, passons au reste. Le corps en général. Mes épaules laissent imaginer des bras plutôt imposants ce qui est le cas. Bras et jambes sont entretenus ET entraînées pour me permettre force et endurance, sans être superman pour autant. Mais je possède suffisamment de muscle pour jouer le rôle que je joue, c'est à dire un mec qui te pétera la tronche si tu me gaves * pigé ? *. Le sport, c'est primordial pour moi, user lors d'exercices pratiques encore mieux. Le buste quant à lui est doté de pectoraux qui se voient une fois torse nu, mais là aussi, rien d'excessif.
En conclusion, je ne suis pas monsieur muscle 2012 ou je ne sais quelle année. Juste une personne dite séduisante d'après certain(e)s. Pour moi, je suis normal. Et je sais rester humble à mes heures. 

XXXXXXXXXXXXXXXX

Mon esprit est une chose bien complexe... Voici une belle partie de celui-ci décortiqué juste pour vous ♥️ :

Perdu : Sûrement le passé qui fait ça. Mais quoi qu'il en soit, je me considère comme perdu intérieurement. N'étant pas celui que je suis, n'étant que «  Tai  » ou «  Red king  », mon nom ne signifie rien à mes yeux, mais je ne le montre pas. Montrer ma faiblesse à ce niveau là serait trop or, dans ce monde, je ne peux pas me permettre de montrer des signes de faiblesse.
Cachotier : Montrer mes sentiments n'est pas une chose que j'aime... Sûrement les films dans ma jeunesse qui m'ont influencés. Ayant l'envie d'être le genre de gars qui sait laisser ne rien paraître pour paraître « cool ». Même si en réalité, c'est pour me protéger de moi-même en fin de compte. Et protéger les autres de moi aussi...
Protecteur : Pas touche minouche... Ce qui est à moi n'est pas à toi, sauf si tu es à moi. Logique implacable, mes amis ou personnes que j'apprécie bénéficieront d'une protection voulue ou non quoi qu'ils pensent ou veulent. Pour moi, l'amitié est sacré même si je ne connais pas vraiment ce que ce genre de lien.
Violent : Un soucis ? Attends... J'ai THE argument pour calmer l'adversaire. Si si je t'assure.... Qu'il soit champion de mastermind, de tétrix ou autre... Attention les yeux. Sur ce coup, c'est langage des poings et des pieds. Pas mille et une façons de dire merde à l'autre... Un direct du droit et affaire réglée. Voilà sûrement le trait dominant chez ma personne, car au fond, faire un fuck à la police, aller titiller deux trois gars par-ci par-là, au fond, ce n'est pas un soucis, bien au contraire, c'est simple comme bon jour.
Fonceur : Pas le temps faut y aller. Voilà une belle philosophie non ? Quoi qu'il en soit, c'est belle et bien la réalité pour Tai. Je fonce qu'importe la situation. Taper et réfléchir après, voilà ma façon de faire. Je n'ai pas de temps à perdre pour lui, qu'importe la situation. j'irais toujours de l'avant même si cela est risqué. Car tout est bon pour réussir.
Tête brûlée : Un soucis ? Un ami qui est tabassé par un groupe de cinq ? … Attends une minute, j'arrive. En effet, à ce niveau là, selon la situation, il m'arrive souvent de me mettre dans des putains de scènes juste pour faire le cacou ou alors aider quelqu'un aussi suicidaire cela soit-il, tout en ayant des limites malgré tout... Croyez pas que pour un mars j'irais faire du saut à la corde avec un élastique de main...
Mauvais perdant : As de pique... Je gagne... … … DEUX DE COEUR ??? Je passe sous le bureau ? Non c'est mort, allez au diable, c'est hors de question.. Parie ? QUEL parie ? De quoi tu parles ? Voilà la chanson habituelle. Joueur c'est sûr, mais par contre, pour ce qui est d'assumer la défaite, c'est une autre chose.
Dragueur: Les femmes... LA raison de pourquoi un homme voit le jour. Au fond, enchaîner les conquêtes n'est pas un soucis? Cependant, il doit peut être y avoir une conquête que je n'ai pas fait et qui m'énerve, de par le fait que je n'y arrive pas... Peut être qu'un jour, je me devrais d'employer les grands moyens...




III/ Une vie, une destinée

Biographie


La vie commence toujours pareil. Un jour, en journée ou en soirée... Un cri ou des cris se font entendre. Une personne est sur le point d'accouché. Comme tout le monde, je ne fait pas exception à la règle, je suis né un soir de Juillet. Un soir ma mère m'a donnée naissance, dans sa maison et non dans un hôpital. Par chance, mon père étant infirmier, il avait aidé à ce que tout se passe bien. Seul bémol dans l'histoire, même s'ils n'avaient pas avortés, je n'étais pas un enfant désiré et c'est ainsi que je fut déposa dans un foyer d'accueil un soir d'hiver quelques semaines plus tard. Tai, à savoir moi, venais de naître.. N'est-ce pas un joli départ ? C'est ainsi que à Hokkaido je grandis dans ce foyer comme si j'étais un enfant d'une des personnes qui s'occupaient des enfants dans ce foyer. Un foyer regroupant de tout... Des enfants abandonnés comme moi, des enfants rejetés par soucis familiaux ou d'autres cas similaires à peu de choses prêt. Je grandissais dans ce climat à la fois chaleureux et froid sans m'en rendre compte puisque je n'avais que 2 ans.
Alors que j'étais orphelin, une famille vint me prendre comme fils. Des parents qui ne pouvaient pas avoir d'enfant. C'est ainsi que je pris le nom de Mikono.

Une nouvelle vie allait commencer pour moi. J'étais à ce moment là le plus heureux du monde. J'en oubliais mon manque obtenant dès ce moment là ce que j'avais toujours voulu. Une famille, un toit réel, un soutient moral. Le rêve d'avoir une maman qui m'embrassait sur la joue avant le collège ou le lycée, celui d'avoir un père qui me donnait des surnoms faisant homme de confiance ou autre... tout ça était devenu réalité. J'en jouissais presque jour et nuit tellement cela était plaisant. Je m'épanouissais oubliant presque mon « ancienne » vie. Malheureusement, comme le dit une certaine chanson : «  Et quand il y en a plus et ben il y en a encore ». Chose qui n'a jamais été aussi vrai... Ce n'est que quelques années plus tard que ce «  dicton » se réalisa...
Durant de longue années, je grandissais dans l'illusion de cette famille. Le bonheur d'avoir un père et une père aimant. Cependant, cet amour était toujours trop... Trop. Et c'est ainsi en partant d'une petite paranoïa que je vins à comprendre à mes 10 ans. Demandant à savoir, mes parents m'avouèrent la dramatique véritée. Le début de la fin commençant pour moi... Oui... Tai Mikono n'était en réalité que Tai tout court.

Ceci sonnait tellement faux dans ma tête que j'avais l'impression de disjoncter. C'est ainsi que je devins lentement moi... Une personne qui n'est personne sauf Tai. Violent, froid, distant, je ne fit rien voir. J'avais mal, mais personne ne pouvait m'aider. Ce n'est que vers l'âge de 15 ans que je fit voir ce dont j'étais capable. La preuve, dans l'année de mes 15-16 ans, je vins à être avertis pour avoir provoqué une bagarre dans le collègue où j'étais. Mais le pire restait à venir... En effet, en ayant assez de tout ça, je vins à me faire renvoyer à l'âge de mes 18 ans de mon lycée pour avoir frappé quelqu'un violemment. Ainsi se stoppa mon cursus scolaire, ou du moins, se mis en pause... La suite fut encore moins belle quand quelques années plus tard, à mes 20 ans, ayant besoin d'argent, j'eus l'étroite idée de braquer une bijouterie.. Pour ça, rien de plus simple, un poing, un couteau, un sac et en avant la musique... Pas besoin de préciser la suite, si ? Matraque et au poste...

Ainsi dégénérait ma vie, mais cet ultime incident avait fait réalisé à mes parents que j'allais vraiment mal. Nous eûmes donc une conversation assez épineuse, puis c'est avec un certain sang froid que je leurs dit... «  Je ne veux plus être des vôtres... ».

C'est ainsi que je devins réellement moi, mes parents me délestant de leur autorité. Je partis de moi-même voyageant quelques années avant de tomber dans le Kensei. Là, je m'y posa pour y faire ma vie tranquillement, cherchant des réponses à mon sujet. Je repris des études de psycho et aussi un job comme videur de boite de nuit. Ainsi, je continuais ma vie et voilà...

Et bien non. En effet, cela ne s'arrêta pas là. Âgé de 20 ans, j'étais donc ce que j'étais, mais bien vite, un petit plus vint à s'ajouter à moi. Un soir, En effet, un soir alors qu'il gardait l'entrée de la boite, le ton est monté entre quelques personnes. Notamment un groupe de personnes ayant à peu près le même âge que lui. Leurs comportements étaient trop fier à son goût et c'est ainsi que le ton a haussé rapidement. Malheureusement, alors qu'on allait en venir aux poings, la personne en face vint à insulter ma fierté de manière direct, me forçant à jouer à un jeux. Un parie eu lieu, en effet, le but était simplement de l'exploser en combat singulier. Suite à ceci, nous sommes donc aller directement derrière la boite en question après avoir négocié puis c'est ainsi que ça a commencé.
Ce n'est que dix minutes plus tard que le jeune homme me donnait un dernier coup de pied dans le ventre. Saignant par-ci par-là, il m'avait mis K.O tandis que moi, je lui avais juste fait saigné la bouche... Alors que je me pensais humilié, il me demanda donc si je voulais faire partit de son « gang » sous prétexte que je tapais pas comme une lopette. Chose que étrangement j'accepta pour le simple fait que tout comme lui, je trouvais qu'il tapait pas comme une lopette. Il me promis argent, fortune, violence puis pouvoir en échange de le rejoindre. Avouez que ça motive un peu non ?
C'est donc ainsi que peu de temps après je me suis fait tatoué sur l'épaule droit le signe du Biohazard, l'embléme du groupe.

Violence, sexe, alcool, toutes ces choses dites illicites... Ainsi continuait ma «  triste  » vie... Cependant, tout changea du jour au lendemain quand notre «  leader  » vint à se faire prendre. Cela créa un peu le chaos dans le groupe, puisque sans leader, chacun voulait la place et moi compris... Ainsi était déclaré la guerre au sein du groupe... Le sang allait couler pour sûr...




IV/ Hors-Jeu :

Vous, derrière tout ça



• Prénom / Surnom :Quentin
• Âge : 19
• Niveau RPG : Normal
• Comment avez-vous connu le forum? Invité Razz
• Avez-vous un Double-compte sur le forum? XXX
• Des remarques ou des suggestions à faire? Je peux être le king des Kuragari ? ( après avoir mis des mornifles à chacun... )
• Code Règlement : Lu & Approuvé



Dernière édition par Tai Mikono le Sam 13 Avr - 9:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar

Masculin
→ Messages : 246


MessageSujet: Re: Tai Mikono is here ( END )   Sam 13 Avr - 9:11

Bonjouuuuuur (ou bonsoiiiiiiir) !

Tout d'abord bienvenue à toi et merci de ton inscription !!

Alors, après lecture, sache que je n'ai pas grand chose à redire, c'est plutôt bien ^^
Il y a bien quelques fautes par-ci par-là, mais rien de bien méchant, donc tout va bien Smile
En revanche j'aimerais juste que tu décrive un peu plus ton entrée chez les Kura, parce que c'est un vrai tournant dans la vie de ton perso tout de même ! N'hésite pas à nous parler du fameux pari, ou même de ce que ton perso pensait du groupe avant et après, où ce trouve son tatouage, etc, etc. Bref t'as moyen de faire, n'hésite pas à mettre du détail ! Wink

Voilà, c'est tout ce que j'ai à dire pour le moment Smile
J'espère que ça ne te découragera pas, et surtout, si tu as des questions, n'hésite pas à envoyer un pti (ou un grand même xD) MP à un des admins Very Happy

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zephander.deviantart.com/
私 は Tai Mikono



avatar

Masculin
→ Messages : 63


MessageSujet: Re: Tai Mikono is here ( END )   Sam 13 Avr - 9:13

Edité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar

Masculin
→ Messages : 246


MessageSujet: Re: Tai Mikono is here ( END )   Sam 13 Avr - 9:29

OK, ça roule pour moi, tu es officiellement validé ! Smile
Amuse toi bien sur le forum, cher ennemi !! Wink

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zephander.deviantart.com/
私 は Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Tai Mikono is here ( END )   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tai Mikono is here ( END )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kensei no Ichi :: Administration : Rules & Co' { HRP :: ▬ Bureau des Inscriptions :: → Personnages Validés :: → Kuragari-

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit