Votez toutes les 2h!
. . . . .
CADEAUX ?
Nos Events
Feu d'Artice: Kensei offre à ses habitants la joie de voir un feu d'artifice au Sud de la Grande Plaine. Pour l'occasion, des nombreuses échoppes de tous genres ouvrent leurs stands aux visiteurs le soirs et leur proposent nourriture, goodies et objets traditionnels. Evénement pourtant festif, personne ne sait ce qui se passera avec les gangs qui se réveillent...
C'est à suivre ici.



 
Nous cherchons & avons besoin de KAZUKI !
N'hésitez pas à aller voir les prédéfinis ou à en inventer !
Nous recherchons toujours des Hide et des Kazuki pour équilibrer la force des clans !
Les Policiers et les Citadins attendent également la venue des leurs !
Après sondage, nous avons décidé d'une norme pour les titres de vos rps !
Pensez donc à les modifier selon ce modèle : Titre du RP [PV/Libre - Hentai/Soft - Statut]

Partagez | 
 

 J'en ai de la bonne, t'en veux ? :D

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



avatar

Masculin
→ Messages : 246


MessageSujet: J'en ai de la bonne, t'en veux ? :D   Lun 25 Mar - 6:30





I/ Pour commencer

Etat Civil;


Personnage : Prédéfini [] / Inventé [X]



• Zhexin Katayama

• 16 janvier 1993
• 20 ans
• Hide
• Licence de mandarin




II/ Tous différents

Descriptions;



Profil physique : Zhexin possède comme tous les chinois, et comme d’ailleurs également la plupart des asiatiques, des yeux et des cheveux d’un noir intense. En parlant de sa chevelure vous ne la verrez que très rarement coiffée, ou alors seulement pour les grandes occasions, et encore… Mais nulle part chez lui vous ne trouverez chez lui peignes et autres sèche-cheveux comme chez d’autres. Négligeant avec ses cheveux, il l’est tout autant avec ses vêtements qu’il pioche au hasard dans son armoire quand d’autres passent des heures devant leur miroir à peaufiner leur tenue. De son mètre 70, Zhexin possède une taille standard dans un pays comme le Japon, mais même s'il trouve les vêtements qu'il veut cela ne l'empêche pas de ne prendre que des habits tout qualifiable par un même mot : discret. Il s’affuble donc uniquement de couleurs sombres. Mais même s’il est grand, cela ne signifie pas qu’il impressionne. Le chinois ne peut en effet pas prétendre posséder une musculature très développée, puisque celle-ci est plutôt fine, et certains n’hésitent pas à le qualifier de squelettique. Pour sa part, il s’en fout, jugeant qu’une lame bien placée vaut tout les biceps du monde, et il n’est dans tous les cas pas question pour lui de renoncer à son agilité et à sa souplesse. Cependant il parait évident que Zhexin est à mille lieux d’être un combattant. Son visage angélique le fait paraître plusieurs années plus jeunes qu’il ne l’est, et si cela l’énerve parfois, il faut avouer que ça lui a plusieurs fois sauvé la mise. Son visage est qualifiable de beau, mais lui n’en a cure, il préfère avoir un cerveau qu’un beau physique.



Profil psychologique : Zhexin est un personnage complexe émotionnellement et s’il est un peu imprévisible, voici son portrait globale. Tout d’abord, c’est quelqu’un de plutôt solitaire. En effet, ayant vécu une bonne partie de sa vie loin des autres enfants/adolescents de son âge, il a une forte tendance à rester à l’écart et à ne faire confiance qu’à lui-même. Cela lui a forgé le caractère et l’a rendu débrouillard très jeune. De nature quelque peu égoïste, il fait toujours passer ses intérêts avant celui des autres, cela ne l’empêchant cependant pas de garder un certain sens moral. De manière générale, il n’aime pas tellement les gens, mais ce qu’il déteste le plus ce sont les prétentieux (même s’il l’est lui-même un peu), les gens superficiels et les gens bruyant, ceux qui ne peuvent s’empêcher d’hurler pour parler. Il exècre se trouver dans la foule, sans toutefois être agoraphobe. De nature calme, il évitera les conflits autant que faire se peut, préférant la diplomatie plutôt que le combat, et s’il est souvent un peu lâche, il peut aussi se montrer courageux quand sa patience est à bout. Il est flemmard (surprenant n’est-ce-pas ?) et peu loyal, il s’écoutera lui avant d’écouter les autres. Il adore griller une cigarette ou un joint en se faisant doré au soleil ou même sur un toit, en regardant les étoiles. Le ciel pour lui n’évoque pas grand, sinon une notion vague, faisant de lui un agnostique assumé. Il est intelligent, vif d’esprit et relativement clairvoyant mais hait les crétins, ceux à qui il faut expliquer trois fois la même chose avant qu’ils comprennent. Son excellente mémoire fait de lui une personne rancunière qui agit plutôt de manière fourbe, dans l’ombre. Dans un groupe, il reste plutôt discret, il préfère réfléchir plutôt que de dire n’importe quoi. Cela ne veut pas dire qu’il est timide, non, il a même plutôt une certaine assurance en temps normal. Il est têtu et déterminé ce qui peu lui apporter du bon comme du mauvais. Il tient énormément à son identité chinoise, c’est pourquoi son japonais est toujours aussi moyen, ce qui pose même parfois de réel problème de communication, les autres d’ailleurs se moque souvent de lui à cause de cela, mais il est devenu indifférent à ce genre de moqueries. En bon dealer, il raffole de l’odeur de la beuh. Zhexin est quelqu’un de joueur, qui se laisse prendre au jeu et même si cela lui porte parfois préjudice, il aime les défis. Sa lâcheté à fait de lui, par la force des choses, un bon acteur et un bon menteur. Il n’hésite pas à se servir de ces deux derniers talents pour manipuler les autres…





III/ Une vie, une destinée

Biographie




Zhexin Katayama… Ou bien encore Zhé Xīn Katayama, ou même 哲欣片山... Mais cessons de tergiverser ainsi inutilement, un tel nom, qu’il soit écrit d’une façon ou d’une autre possède nécessairement une histoire des plus intéressantes à raconter aussi bien entre amis qu’en famille, autour d’un bon feu... Bien installé ? Non parce que c’est une longue histoire tout de même hein ! Bon, commençons.

C’est l’histoire d’un jeune japonais du nom d’Ichigo Katayama. Il était né dans une famille relativement aisée et conservatrice du Japon. Son père était un fervent patriote et conservateur, et rappelait à qui voulait l’entendre (ou pas) qu’il avait servi le pays à la guerre, lui, et qu’il se serait bien fait Seppuku à la défaite s’il n’y avait pas eut sa femme. Mais tout cela restait des mots et le petit Ichigo, le premier né comme l’indiquait son prénom, attendait des petit-frères. Mais plus il grandissait plus il désespérait de voir apparaître Genjiro (le deuxième né) et encore moins Saburo(le troisième). Ichigo grandit donc seul en compagnie de ses parents, son père invalide depuis la guerre déblatérait ses souvenirs de guerre en Chine et sa mère soumise ne prononçait pas mot.

Durant son enfance le petit japonais ignora les discours racistes de son père, il ne comprenait tout simplement pas pourquoi les chinois constituaient une race inférieur et pourquoi les américains étaient le mal incarné. Et puis avec l’école il faut avouer qu’il n’avait pas vraiment le temps de penser à quoi que ce soit, les paroles de son père devenait une sorte de vieux disque qui tournait sans cesse, qui passe en bruit de fond sans qu’on y prête vraiment attention. Ce n’est que lorsqu’il intégra l’université que le bruit de fond lui paru comme un grésillement énervant que l’on a envie de couper à tout prix. Ajoutons à cela de nouveaux amis de l’université qui était tourné vers le parti communiste japonais… Bref il ne fallut pas longtemps à Ichigo pour partir de la maison familiale avec l’idée en tête de ne plus jamais avoir affaire à ses parents.

La rébellion ultime contre son père fut pour lui d’apprendre le mandarin avec l’idée en tête d’aller vivre dans l’Empire du milieu. A la fin de ses études, il réalisa son projet et parti apprendre le japonais à de petit chinois dans la belle et tranquille ville de Chéngdū. Il se trouva rapidement une femme, une certaine Fang Hua. Les deux tourtereaux se jurèrent rapidement fidélité, profitèrent de leur vie à deux pendant un temps puis, songèrent à fonder une famille. Il n’avait droit qu’à un seul enfant comme l’impose la loi chinoise en vigueur, mais le couple se disait qu’il pourrait toujours partir au Japon s’il en voulait plus. Mais un seul serait sans doute suffisant pour le moment.

Devinez donc qui naquit de cette charmante union. Un petit bout de chou que les parents adulaient déjà bien avant sa naissance. Ils avaient déjà imaginé ce que serait sa vie, comment il serait, ce qu’il aimerait, comme tous les parents finalement. Mais comme tous les jeunes parents, ils ignoraient que les enfants ne sont jamais comme on les espère. Ils le souhaitaient sage, car ils accordaient tout deux une place importante à l’intelligence et à la vivacité d’esprit, et heureux, tout autant qu’ils l’étaient à cette période. Il s’appellerait donc Zhexin (哲 = zhe = sage, 欣 = xin = heureux)

Et les premières années de sa vie se passèrent à peu de chose près comme l’espéraient les parents, une vie certes simple, mais des plus heureuses qu’il soit. Le mignon petit garçon était la coqueluche des enseignantes et des habitantes du quartier. De plus, le garçon était travailleur et recevait toujours les meilleures notes de sa classe. Ce petit train-train de vie continua plusieurs années, jusqu’à ce que Zhexin atteigne sa onzième année. La petite famille Katayama était partie durant quelques jours visiter grande ville de Chongqin. Mais en revenant de leur voyage, M. Katayama perdit le contrôle du véhicule et alors que la voiture sortait du côté gauche de la route sa mère dans un ultime élan de protection maternelle se retourna vers son enfant avant la collision fatidique d’une voiture venant en sens inverse. Inutile de dire que le choc fut plus que violent… Heureusement les consciencieux chinois attachent toujours leur ceinture de sécurité, mais cela n’a servit qu’au jeune garçon qui se retrouva bloqué dans l’automobile, ses parents décédés devant lui. Il réussi ingénieusement à sortir de la voiture et se retrouva seul au bord de la route, le passager de l’autre véhicule était mort sur le coup également…

Quelques minutes plus tard il fut rejoins par les secours et les autorités. Il était devenu orphelin, et ce en moins de quelques secondes. Il n’avait plus de famille, du moins pas à sa connaissance et se trouvait au beau milieu de la Chine, il ne savait même pas où exactement. Bref il passa quelques semaines dans un orphelinat, loin de tout ce qu’il avait pu connaître. Les premières nuit furent atroce, son sommeil lui rappelant toutes les nuits sa condition d’orphelin, et surtout le visage de sa mère se retournant pour le voir une dernière fois. S’il avait su à ce moment là que ce n’était que le début de son cauchemar… Après quelques semaines donc, quatre personnes vinrent lui le voir. Il y avait la patronne de l’orphelinat, il l’a reconnaissait bien, un homme en costard d’une quarantaine d’année et un couple de vieux. Il apprit que les deux vieillards étaient ses grands-parents paternel dont il n’avait jamais ne serait-ce qu’entendu parler, et l’homme était un traducteur car il fallait bien que ce petit monde communique.

Une semaine de démarche plus tard, Zhexin partait pour le Japon. Monsieur ne lui avait toujours pas adressé la parole et madame essayait de lui parler de son père quand son mari ne pouvait pas l’entendre. Ce n’était guère difficile car le vieux commençait à se faire sourd. Pour le moment ils communiquaient par dessins et la vieille essayait de lui apprendre quelques mots de la langue qu’il devrait désormais parler tous les jours. On l’inscrivit à une école spéciale pour les étrangers qui souhaitait s’intégrer. Mais le garçon n’avait pas envie de parler cette langue qui le séparait de son pays, de sa culture, de son ancienne vie, de ses parents… Il ne produisait que très peu d’effort. Ses professeurs ne l’encourageaient pas du tout, ils le traitaient de nul et ne faisait que très peu attention à lui. Son grand-père, lui, avait attendu que le petit puissent comprendre à peu près ce qu’on lui disait pour reprendre ses discours sur l’infériorité génétique des chinois. Ne pouvant compter sur un soutien familial, le garçon se recroquevilla sur lui-même, fini par ne plus aller à l’école et se rasa la tête.

L’année suivante il fallut l’inscrire dans un collège. Mais on ne voulait pas de lui à cause de ses cheveux que l’on pensait rasés par manque d’hygiène. On l’accepta finalement, dans l’école la moins bien réputé de la ville, bien entendu. Se laissant porter par le système secondaire japonais, Zhexin se rendait de temps en temps dans des cours où à vrai dire il ne comprenait pas grand-chose, mais ce n’était pas vraiment son activité principale.

En effet depuis ses 13 ans le jeune chinois était tombé dans la drogue. Oh non pas qu’il en consommait, il ne faisait qu’en vendre. Il fréquentait un gang qui revendait des drogues douces dans toute la ville. Il n’avait eut aucun mal à s’intégrer car l’organisation recrutait des clandestins, de toutes origines. Lui n’en était pas un mais il réussit aisément à le faire croire. Son petit business était prioritaire par rapport à l’école. Durant son année sa dernière année de collège, autour de ses 15 ans, l’organisation fut discrètement démanteler pour ne pas faire scandale. Le gang était réputé pour ses membres clandestins, mais lui, avec ses papiers et son farouche grand-père que personne dans toute la ville n’osait plus approcher, réussi à passer à travers les filets de la police. Parallèlement à cela, il se fit exclure de son établissement scolaire pour manque d’assiduité il rejoignit donc un autre lycée dans une autre ville, Kensei. Ce lycée était bien particulier, il y régnait une véritable guerre de gang et le personnel était totalement impuissant face à toutes les bagarres. Lorsqu’il est arrivé dans l’école, deux gangs rivaux s’affrontaient : les Hide et les Kazuki. Ils avaient chacun leur particularité mais bien que tenté, Zhexin préféra dans un premier temps ne pas s’impliquer dans le conflit.

Puis vint les Kuragari. Tout changea alors, et la situation s’empira. Les Kura représentaient un danger pour quiconque n’était pas avec eux, c’est pourquoi il lui fallait s’intégrer, pour survivre. Il rejoignit finalement les Hide, un groupe violent, qu’il préféra aux Kazuki qu’il considérait comme faible, et donc incapable de le protéger. Il trouva au sein du groupe une véritable famille et un réel esprit d’équipe. Il faut dire que la belle Yumi savait motiver les foules et que les Hide était friands des drogues douces, ce qui arrangeait bien le business que Zhexin venait de rouvrir à son compte.

Mais après quelques mois, alors que la violence dans la ville ne faisait qu’augmenter chaque jour, que le décompte des morts grimpait chaque jour de plus en plus, le gouvernement décida d’intervenir. Des policiers armés jusqu’aux dents furent envoyés pour combattre les deux clans. En quelques jours jour les leaders furent capturés, les gangs officiellement dissouts son business fermé par la force des choses, par sécurité. Les représentants de l’ordre restèrent dans la ville pour rassurer les habitants qui ne pouvait oublier dans quel état la ville avait été mise. Des traces du passage des Kuragari étaient encore visible un peu partout, aussi bien sur les murs des bâtiments que sur le visage des gens. Zhexin ne pouvant pas vraiment se vanter d’avoir beaucoup participé aux actions des Hide, regardait tout cela d’un œil détaché.

Il n’avait en effet pour ainsi dire jamais participé à une réelle mission de son gang et si sur le moment cela était plutôt passer inaperçu, il ne doutait pas qu’à la longue ses camarades découvriraient sa relative déloyauté. C’est pourquoi il s’était tout d’abord éloigner des anciens membres, mais ceux-ci le retrouvèrent quelques mois plus tard et lui rappelèrent par des menaces que l’on n’intègre pas les Hide pour se la couler douce. On lui avait très fortement conseillé d’apprendre au plus tôt à se défendre car les combats reprendraient dès que les leaders seraient relâchés et que, cette fois, il devrait risquer sa vie comme les autres.

Contraint, Zhexin pris des cours d‘auto-défense pendant un an. Suite à cela il se contenta d’entretenir ses connaissances, sans chercher à devenir un guerrier comme d’autres de ses camarades qui se tuait à la tâche pour exceller en kung-fu, aïkido ou tout autre art martial. Non, lui n’était pas du genre à combattre de front, mais plutôt à poignarder par surprise ou bien à fuir. Il aida cependant, à contre cœur certes, les plus démunis de son gang à se payer des cours via des dons, car il avait encore des réserves d’argent gagnés par la vente de drogue, pour prouver aux autres son support. Parallèlement à cela, il s’inscrit, comme la plupart des autres, à l’université de la ville. Lui, choisis la facilité et s’inscrivit en licence de chinois ce qui lui permettait de n’avoir rien à faire, chose qu’il exalte.

Cinq ans plus tard les leaders sont libérés et Zhexin sait bien que cela signifie la fin de la tranquillité de la ville et le retour de la guerre. Il aimerait bien cependant rouvrir son petit business, mais il était à court d’argent à force de donner au gang… Heureusement un bonne nouvelle lui redonna le sourire, ses grands-parents venaient de passer l’arme à gauche, étant le seul membre de la famille, lui, le chinois, héritait de tous ce qu’ils possédaient. Voilà qui à du faire son grand-père se retourner plusieurs fois dans sa tombe… Grâce à l’argent récupéré il comptait bien trouver des associés et reprendre la distribution…




IV/ Hors-Jeu :

Vous, derrière tout ça



• Prénom / Surnom : Mathieu/ Mathew/ Zephander
• Âge : 20 ans
• Niveau RPG : Voyez par vous même...
• Comment avez-vous connu le forum? king
• Avez-vous un Double-compte sur le forum? Nope
• Des remarques ou des suggestions à faire ? Everything is perfect Cool
• Code Règlement : Lu & Approuvé


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zephander.deviantart.com/
 

J'en ai de la bonne, t'en veux ? :D

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kensei no Ichi :: Administration : Rules & Co' { HRP :: ▬ Bureau des Inscriptions :: → Personnages Validés :: → Hide-

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com